Option facultative Musique au Baccalauréat

PROGRAMME

  • Maurice Ravel : Concerto pour la main gauche
    Pour vous aider à préparer cette épreuve, consultez la fiche pratique que nous avons consacrée à Maurice Ravel et au Concerto pour la main gauche en cliquant ici
  • Wolfgang Amadeus Mozart : Divertimento K. 136 en ré majeur
    Pour vous aider à préparer cette épreuve, consultez la fiche pratique que nous avons consacrée à cette œuvre de Mozart en cliquant ici
  • L’affaire Tailleferre, production lyrique de l’Opéra de Limoges (2014) au départ de l’œuvre radiophonique de Germaine Tailleferre, Du style galant au style méchant, 4 opéras bouffes pastiches.
    Pour vous aider à préparer cette épreuve, consultez la fiche pratique que nous avons consacrée à cette œuvre de Germaine Tailleferre en cliquant ici

LE BACCALAURÉAT

Une épreuve en deux parties

L’épreuve facultative de musique est ouverte à toutes les séries. Il s’agit d’une épreuve orale de pratique et de culture musicales de 40 minutes organisée en deux parties enchaînées et évaluées par le même jury. La partie A, de 30 minutes maximum, mobilise les compétences perceptives du candidat et sa culture musicale. La partie B lui permet de témoigner de ses pratiques musicales.

Une fiche de synthèse, (voir le modèle en cliquant ici) présente au jury les réalisations et études qui constituent le corpus du candidat élaboré tout au long de l’année scolaire. Y figurent notamment les pratiques musicales ainsi que les orientations ayant présidé à l’étude des problématiques du programme. Ce document obligatoire n’est pas évalué. Il permet au jury d’orienter et d’élargir l’entretien à d’autres œuvres connues du candidat.

Première partie (A) : écoute comparée

Deux brefs extraits d’œuvres musicales, dont l’un est obligatoirement issu d’une des œuvres du programme publié chaque année au Bulletin officiel du ministère de l’Éducation Nationale, sont écoutés successivement (au maximum à trois reprises). Guidé par les questions du jury, le candidat construit son commentaire en soulignant les différences et ressemblances des musiques entendues (caractéristiques, expressions, références, etc.) Les questions peuvent éventuellement s’appuyer sur un document (bref texte ou extrait de partition). Le jury évalue les compétences perceptives du candidat et sa connaissance des problématiques étudiées dans le cadre du programme. Il apprécie également ses capacités à utiliser à bon escient ses connaissances et compétences musicales (vocales et/ou instrumentales) pour resituer les extraits entendus dans l’histoire générale de la musique.

Deuxième partie (B) : interprétation

Après une brève présentation, le candidat interprète tout ou partie d’une pièce instrumentale ou vocale, au choix. Il peut être éventuellement accompagné par ses partenaires habituels au lycée (quatre élèves maximum issus du lycée du candidat). Cette interprétation est suivie d’un entretien avec le jury. L’évaluation porte sur la qualité artistique de l’interprétation (quel que soit le niveau technique auquel se situe le candidat) et sur la capacité du candidat à mettre la pièce choisie en perspective avec les problématiques du programme. Pour l’ensemble de l’épreuve, un piano est mis à disposition. Tout autre instrument doit être apporté par le candidat.

Évaluation : cette épreuve est notée sur 20 points : partie A notée sur 13 points, partie B notée sur 7 points.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *